prologin2016_2
Posté par Marion Guillou | 10 mois

Sur les traces du premier français qualifié pour la finale du Google Code Jam

Il s'appelle Nathanaël Courant, a tout juste 20 ans, et remportait déjà, en mai dernier, la finale du concours d'informatique Prologin.

Connaissez-vous Prologin, le concours national d’informatique organisé chaque année depuis 1992 par une équipe de bénévoles passionnés, et dont la finale 2016 s’est déroulée en mai dernier ? Sous ses airs de compétition bon enfant où on alterne code, batailles d’eau et soirées mousse, Prologin est un véritable vivier de talents. Principalement porté par les élèves d’EPITA (qui accueille la finale du concours) et de Polytechnique, le concours se déroule en trois étapes : une sélection sur internet, des épreuves régionales dans toute la France, et une finale en 36 heures à Paris, où il s’agit de programmer une intelligence artificielle pour un jeu de stratégie. Parmi les organisateurs, on retrouve Clément Beauseigneur, sacré Meilleur Dev de France en mars 2016.

prologin2016_1
Finale 2016 du concours national d’informatique Prologing © Prologin
prologin2016_5
© Prologin

Le vainqueur du Prologin 2016 sera-t-il aussi le grand gagnant du Google Code Jam ?

Le vainqueur de l’édition 2016 s’appelle Nathanaël Courant. À tout juste 20 ans, ce lyonnais d’origine est élève normalien à l’ENS Ulm, où il suit un double cursus maths-info. Il participait au concours Prologin pour la troisième fois. Après avoir franchi la première phase de sélection – un questionnaire en ligne et des petits problèmes d’algorithmiques ; puis la demi-finale – une épreuve écrite d’algorithmique et une épreuve machine ; il est venu à bout de la finale grâce au langage Python (après avoir utilisé C++ en 2014 et OCaml en 2015). « Cette année, il s’agissait d’aspirer des étoiles avec des tuyaux pour récupérer un maximum de plasma » explique-t-il.

Voir le code de Nathanaël Courant sur Github

nathanel_courant_prologin_2016

Nathanaël Courant est un habitué des concours scientifiques. Déjà récompensé des premiers prix en physique et en sciences de l’ingénieur, deuxième prix ex-aequo au concours général de mathématiques, et une médaille d’argent aux IMO 2013 (Olympiades Internationales de Mathématiques), il s’est tout récemment frotté au au Google Code Jam, le concours international de programmation organisé par Google. En réussissant à se hisser à la vingtième place du round 3, il fait désormais partie des 25 qualifiés – sur 27 000 participants – pour la grande finale, qui se déroulera le 5 août 2016 à New York. C’est la première fois depuis la création du concours (il y a 13 ans) qu’un français réussit à se qualifier pour la finale !

De son côté, l’association Prologin continue d’oeuvrer pour la communauté informatique, en proposant du 22 au 27 août à Paris, un stage d’initiation à la programmation destiné aux collégiennes et aux lycéennes : Girls can code.

Suivre Prologin et Google Code Jam sur Twitter