nodejs
Posté par Marion Guillou | 11 mois

« Structurer ma première application NodeJS »

François-Guillaume Ribreau, Fullstack Hacker, et Julien Breux, Software Architect, animeront une conf tech sur NodeJS le 7 juin prochain à Nantes. Interview.

François-Guillaume et Julien Breux bossent pour iAdvize, l’un des fleurons de la FrenchTech nantaise. Pour assister à leur conférence sur NodeJS, rendez-vous le 7 juin prochain de 14h30 à 15h15 au RemixJobs Day (pour s’inscrire -gratuitement- c’est ici).

Quels sont vos langages de prédilection ?

François-GuillaumeJavaScript et Scala, mais dans l’absolu, je m’intéresse à tout ! Ruby, Python, Elm, Elixir… j’aimerais aussi me mettre à Reason de Facebook.

Julien Breux : Ruby, PHP, NodeJS, Python (C, C++).

Depuis quand bossez-vous pour iAdvize ?

François-Guillaume : J’ai commencé à travailler pour iAdvize en tant que stagiaire, à l’époque où l’équipe ne comptait que quatre personnes. J’ai ensuite cofondé une start-up (Bringr), puis une autre (Redsmin - en solo cette fois-ci). En Février 2015, iAdvize a racheté Bringr afin de l’intégrer à sa solution.

Julien : À mon arrivée, nous étions 20, nous sommes aujourd’hui 200.

Qu’est-ce que vous préférez dans votre job ?

François-Guillaume : Les challenges techniques. Chez iAdvize nous touchons à toutes sortes de domaines, qui concernent aussi bien la mise en relation d’un visiteur avec le conseiller le plus adapté (algorithme de sélection intelligent), la détection automatique des sentiments dans les messages postés sur les réseaux sociaux, ou encore le découpage d’une application monolithic…

Julien : L’échange autour des architectures stables et robustes.

Et ce que vous aimez le moins ?

François-Guillaume : Les quelques réunions (interminables) de planification d’architecture quand, ce qui importe in fine, c’est l’implémentation réelle et la pérennité de celle-ci.

Julien : Me répéter.

Quelle est la culture d’entreprise d’iAdvize ?

François-Guillaume : « Permettre à chacun de prendre le pouvoir », ce qui implique une organisation hiérarchique très plate, où le rôle des managers est de permettre à chacun de se réaliser.

Julien : La culture marketing et commerciale est très forte. Nous essayons de pousser la culture tech au même niveau.

Vous animez une conférence tech sur NodeJS au prochain RemixJobs Day : pourquoi ce choix ?

François-Guillaume : Depuis le rachat de Bringr, nous avons promu en interne l’utilisation de NodeJS dans notre approche micro-service. NodeJS permet de répondre facilement à nos problématiques de traitement de flux, nous l’utilisons donc beaucoup en production. Et puis, la croissance d’iAdvize est telle que nous avons dû rapidement mettre en place des processus automatisés nous assurant une codebase cohérente, des librairies JavaScript internes partagées, un workflow de déploiement standard, de la qualité, etc…

Julien : Le savoir est un trésor, et les trésors se partagent. Nous sommes généreux et aimons le partage !

Êtes-vous des habitués des conférences tech ? Êtes-vous proches des communautés tech nantaises ?

François-Guillaume : Oui, depuis l’an dernier, j’interviens au Tech2Day (la branche Tech du Web2day). Je suis aussi un habitué des Human talks, et je participe parfois à NantesJS.

Julien : Très habitué en tant que spectateur, moins habitué en tant que speaker. Je suis proche des communautés Nantes Ruby, Nantes AWS, Nantes Docker, Nantes JS, et du GDG (DevFest).

Que pensez-vous des événements tech proposés à Nantes ?

François-Guillaume : Nous avons la chance d’avoir un excellent écosystème grâce aux écoles (EPSI, Epitech, IUT), aux évènements (Tech2Day, GDG Nantes, Human Talks, JugNantes, NantesJS, etc.), aux structures (Start-up Palace, Atlantic 2), et aux start-up qui alimentent en innovation et en inspiration toute la région.

Julien : Très bien, très vivants, mais pas assez fréquents !

Que pensez-vous de la scène tech nantaise ?

François-Guillaume : On trouve de bonnes écoles, beaucoup de start-up, et des structures qui se créent petit à petit autour d’elles. Tout cela est favorable à une excellente émulation. Par contre, il y a encore du chemin à faire pour clarifier les aides et les initiatives (publiques et privées) à destination des entrepreneurs. Je suis passé par là avec Bringr, et c’est encore très complexe !

Julien : Il nous manque encore quelques gros contributeurs (sur Ruby et Docker, entre autres) pour que l’écosystème prenne son envol !

Qu’aimeriez-vous dire à nos lecteurs pour leur donner envie d’assister à votre conférence ?

François-Guillaume : Nous avons beaucoup à dire à propos de nos découvertes sur l’industrialisation de projets NodeJS, et nous vous réservons donc beaucoup de surprises !

Julien : Envie de rencontrer deux passionnés ouverts, bourrés d’humour, de talents et d’humilité ? Rendez-vous le 7 juin au RemixJobs Day ?

Et pour leur donner envie de rejoindre iAdvize ?

François-Guillaume : Cette petite vidéo parle d’elle-même !

Julien : Si les problématiques de temps réel vous intéresses, que la volumétrie des réseaux sociaux ne vous fait pas peur. Alors rejoignez un projet, une équipe et des produits intelligents et innovants !

Suivre François-Guillaume Ribreau et Julien Breux sur Twitter

NB : iAdvize recrute au RemixJobs Day !