id_saskia
Posté par Marion Guillou | 12 mois

Saskia Bosma : fan de data science et membre de Ladies of Code Paris

À 30 ans, Saskia Bosma est consultante en Data Science chez Onepoint à Paris. Elle travaille aussi à faire connaître et reconnaître les femmes de la tech au sein de la communauté Ladies of Code Paris. Interview.

Tu te décris comme une « data scientist R-ienne, Python-friendly et Scala-curious ». Qu’entends-tu par là ?

Mes premiers programmes (scolaires) étaient en Java, mais c’est en stage de master de physique que j’ai découvert Python et que j’ai commencé à programmer régulièrement. Et puis je me suis mise à la data science, d’où le R, que j’utilise le plus en ce moment. Pour la Big Data, je fais un peu de Scala pour Spark.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton poste ?

La variété ! La data science est très polyvalente, à la fois au niveau du contenu avec du code, des maths, de la visualisation, de l’interprétation … et aussi au niveau de la communauté :

On y trouve aussi bien des codeurs que des matheux, des physiciens, des journalistes, avec toujours une bonne dose geek.

Et ce que tu aimes le moins ?

La chasse aux buzzwords !

Tu es co-organisatrice de Ladies of Code Paris, peux-tu nous présenter cette communauté ?

C’est la branche parisienne de Ladies Of Code, une communauté internationale de femmes qui programment. Le but de cette communauté est de regrouper des femmes évoluant dans les métiers de l’informatique, et en particulier du code. On ne met aucune technologie ou langage en avant, ce qui nous permet d’accueillir une grande diversité de profils : développeuses, ingénieurs data, DBA, spécialisées mobile, front/back … Il y a des débutantes, des pros, des chercheuses, des étudiantes, d’autres en reconversion… Nous sommes environ 400.

On organise des évènements centrés autour de conf’ tech thématiques, suivies de discussions – les « speaker series ». Chaque événement est sponsorisé par une entreprise qui nous prête ses locaux et nous offre un buffet. On fait aussi des ateliers pratiques sur une journée entière – les « workshop series », des déjeuners – les « lunch series », et des ateliers plus orientés carrière et networking – les « career series ». La plupart de nos évènements sont réservés aux femmes, et on choisit autant que possible des intervenantes ; le but étant de créer un environnement où les femmes ne sont ni isolées ni discrètes.  Mais nous faisons aussi des évènements mixtes comme notre événement « code + art » du 16 juin 2016 (organisé dans les locaux de Deezer ndlr), qui s’adressait aux développeurs et aux artistes.

code+art_deezer_ladiesofcode

Pourquoi avoir choisi de t’investir dans cette communauté en particulier (par rapport aux autres existantes telles que Duchess, Girls in Tech, etc) ?

L’une des raisons qui m’a fait passer de la physique à la data science, c’est le dynamisme des meet-up de machine learning. Du coup, j’avais envie de m’investir dans la communauté meet-up. Comme Ladies Of Code cherchait du monde pour animer son groupe meet-up à Paris, je me suis lancée. Je ne connaissais pas vraiment les autres communautés de femmes dans la tech à l’époque, c’est via le réseau Ladies Of Code que je les ai découvertes.

Si tu avais un coup de gueule à passer, ce serait ?

Marre de ceux qui font des tartines de com superficielle sur la diversité, mais qui ne font rien de concret, ou si peu.

Comment vois-tu l’avenir des femmes dans le code dans les années à venir ?

Je suis plutôt optimiste, j’ai l’impression que les entreprises sont de plus en plus conscientes que la mixité (et la diversité) sont utiles et, grâce aux réseaux sociaux, on peut casser l’impression – et la pression – d’être « la seule fille ». Mais il y a encore pas mal de travail à faire pour que la prise de conscience se généralise, et surtout, soit suivie d’actions.

Quel conseil donnerais-tu à nos lecteurs qui souhaiterait rejoindre Ladies of Code Paris ?

C’est très facile, il suffit de s’inscrire sur la page meetup de Ladies Of Code, et de venir aux events bien sûr. La plupart de nos évènements sont réservés aux femmes, mais nous faisons aussi des évènements mixtes.

Suivre Ladies of Code Paris sur Twitter